ici1fo.com

Flash Info
Flash Info

Côte d’Ivoire: Affrontement entre gangs rivaux à Man, quatre individus interpellés

ICI1FO
ICI1FO 102 vues Add a Comment
Siège de la police de Man (image ICI1FO)

Quatre jeunes hommes ont été interpellés à la suite de l’affrontement survenu entre deux gans rivaux à Man, et ayant fait un mort et des blessés, a annoncé, mardi 24 janvier 2023, la police locale, au cours d’une rencontre avec la presse.

Au cours de cet affrontement dans la nuit du 14 au 15 janvier aux environs de 3 heures du matin, Fofana Tiémoko alias « Tranchant » âgé de 17 ans, a perdu la vie par agression à l’arme blanche, quand Salif Aïdara grièvement blessé a été interné au Centre hospitalier régional.

Quatre individus ont été appréhendés. Ils seront déférés le mercredi 25 janvier au parquet de Man, a appris ICI1FO.COM de sources sécuritaires.

Il s’agit du nommé K. Ismaël dit « Namakran », chef de gang, 17 ans, apprentis tôlier habitant le quartier Grand Gbapleu. Le second, C. Mohamed a été interpellé avec deux machettes portant des traces de sang. Un autre, Komara M, 18 ans, domicilié au quartier Mistrot, apprenti menuisier, a été interpellé également avec deux machettes. Mohamed, 20 ans, sans emploi, domicilié à Mahou-Kabougou, et, S. Aboubacar.

« La bagarre serait survenue à cause des rivalités entre les groupes des quartiers que sont le groupe argent blanc du quartier Mistrot, mafia du quartier Kôkô et gabon du quartier Libreville », selon le commissaire de police, N’da Ahoussi Martin, Commandant de la brigade de recherche et d’intervention de Man.

Le groupe gabon est venu en renfort au groupe argent blanc pour affronter mafia, suite à une affaire qui opposerait les différentes bandes de jeunes depuis le dernier festival des arts et de la culture Dan, le Tonkpi Nihidaley qui s’est déroulé du 7 au 11 décembre 2022, a expliqué M. N’Da.

Face aux agissements des jeunes aux comportements déviants qui continuent de troubler la quiétude des populations, le préfet de police de Man, Ouattara Brahima, regrette que jusque-là, certaine population protège les enfants impliqués afin de les soustraire à la justice.

Il appelle une fois encore, à la collaboration. « À l’image de la police de Côte d’Ivoire, la police de Man a les moyens pour élucider tout fait criminel, délictuel dans notre zone de compétence, et donc, nous en appelons à la sincérité de la population », a-t-il lancé.

Christ Yoann pour ICI1FO

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 1 =