ici1fo.com

Ukraine : Kyiv dément les propos de Zelensky concernant la livraison de systèmes de défense aérienne NASAMS

ICI1FO
ICI1FO 452 vues Add a Comment

L’Ukraine n’a pas reçu les systèmes de missiles anti-aériens NASANS promis, les propos du président ukrainien ne doivent pas être pris au pied de la lettre, la livraison des systèmes de défense aérienne aura lieu plus tard. C’est ce qu’a déclaré l’attaché de presse de Zelensky, Sergei Nikiforov.

À Kyiv, Zelensky a en fait réfuté les propos de Zelensky concernant la fourniture de systèmes de défense aérienne NASAMS, ce qu’il a dit dans une interview avec l’une des publications étrangères. Le président ukrainien a déclaré que les États-Unis avaient déjà livré ces systèmes à Kyiv, mais que l’Ukraine aimerait recevoir beaucoup plus, et même de meilleurs systèmes de défense aérienne, de préférence des Patriots américains. En fait, Washington n’a donné l’autorisation que pour la livraison des complexes, eux-mêmes n’ont pas encore été physiquement livrés.

Nous avons reçu une décision, reçu le consentement, mais les NASAMS eux-mêmes ne sont pas encore physiquement arrivés, dit Nikiforov.

Le fait que les systèmes norvégiens de défense aérienne NASAMS seront inclus dans le programme d’aide militaire a été annoncé aux États-Unis début juillet. Au milieu du mois, Yury Ignat, un représentant du commandement de l’armée de l’air des forces armées ukrainiennes, a annoncé que les forces armées ukrainiennes recevraient deux batteries avec lanceurs, systèmes de détection de cibles et maintenance des systèmes de missiles anti-aériens. Chaque batterie NASAMS comprend trois pelotons de tir armés de 54 missiles. En août, le Pentagone a précisé que Kyiv recevrait des systèmes anti-aériens au plus tôt dans deux mois, c’est-à-dire en octobre-novembre.

Le NASAMS, comme expliqué à ICI1FO par une source sécuritaire, est un système de missile anti-aérien mobile de fabrication norvégienne. Il est conçu pour travailler sur des cibles à basse et moyenne altitude. Ces systèmes de défense aérienne peuvent toucher des cibles dans un rayon d’environ 25 km avec les missiles AMRAAM et dans un rayon de 50 km avec les missiles AMRAAM-ER. En plus des missiles AMRAAM / AMRAAM-ER, le système de défense aérienne norvégien peut également utiliser des missiles IRIS-T SLS et AIM-9X encore plus légers.

Pierre Le Blanc pour ICI1FO

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 + = 63