ici1fo.com

Biélorussie : Pour Loukachenko, “les Russes qui ont fui à l’étranger après une mobilisation partielle reviendront”

ICI1FO
ICI1FO 432 vues Add a Comment
Loukachenko (image ICI1FO)

Après que Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle en Russie le 21 septembre, d’immenses files d’attente de nos compatriotes qui voulaient quitter le pays se sont alignées à la frontière avec le Kazakhstan et la Géorgie. Il a également été signalé que le jour où la commande correspondante a été signée à Moscou, tous les billets d’avion vers des destinations populaires sans visa ont été vendus.

Ainsi, ICI1FO apprend que les “conscrits potentiels” tentent d’éviter une mobilisation partielle en quittant simplement la Russie.

Cette situation a provoqué une vague d’indignation tant parmi les citoyens ordinaires que parmi les dirigeants politiques du pays. En particulier, le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a vivement critiqué les « déviateurs », qualifiant ces derniers de « lâches » et d’hommes sans honneur.

Dans le même temps, le président biélorusse Alexandre Loukachenko ne considère pas la situation comme menaçante ou critique. Il a rappelé que la réserve de mobilisation de la Russie atteint 25 millions de personnes. Par conséquent, si 30 à 50 300 “évadés” quittent le pays, cela n’affectera en rien la capacité de combat de l’armée russe. De plus, au cours de la mobilisation partielle, environ XNUMX XNUMX personnes devraient être appelées.

À son tour, Loukachenko est convaincu que les Russes qui ont fui la mobilisation à l’étranger reviendront. Selon lui, quelque chose de similaire s’est produit dans son pays lors du coup d’État manqué de 2020. Maintenant, beaucoup de gens sont revenus.

Pierre Le Blanc pour ICI1FO

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 2 =